expérience de plantation d’une mini forêt dense

J’ai connu le campus de Beaulieu et sa pelouse en 1979, comme étudiant, et d’y planter un mini forêt dense de cette manière collective revêtait un caractère historique auquel je me devais de participer, et de capturer en vidéo. Cette journée s’ouvrait magnifiquement avec le soleil et le chant d’un rouge-gorge dans un bosquet tout proche, la joie était donc déjà au rendez-vous.

J’ai ensuite eu l’occasion de rencontrer de nombreuses personnes tout en faisant des images, en buvant un café, à table, ou bien à l’œuvre avec le plantoir et les quelques mètres carrés que j’ai plantés avec des chênes, un cornouiller, une aubépine, un noisetier, un frêne, un prunellier, une bourdaine, et d’autres.

Heureux ainsi de faire connaissance avec Gaëlle avec qui nous partageons une expérience commune de formation sur le campus, avec Andreas qui enseigne les relations au sein des communautés végétales à mes étudiants, avec ma voisine de plantation qui fait profession d’architecte de web, et cet autre voisin avec qui nous échangions par mail sur des problèmes de connexion internet quelques jours auparavant, avec le responsable du service des jardins qui m’a expliqué combien de choses ont changées depuis l’époque où l’animosité régnait entre les chercheurs du campus et les techniciens de son service, avec un professeur d’anglais du SELVA qui évoquait l’occasion de cet évènement pour faire connaissance avec une personne avec laquelle il échange des mails et qu’il n’avait jamais rencontrée, avec Charlotte qui a eu la bonne idée de proposer cette initiative au budget participatif de Rennes 1, et avec Colinne qui a appris à planter des arbres avec l’aide de son papa.

Heureux aussi de retrouver une ancienne étudiante qui travaille aujourd’hui au service des jardins de la Ville de Rennes pour promouvoir la charte de l’arbre, et de croiser les regards et les sourires de toutes ces personnes impliquées dans la préparation, l’organisation et l’animation de ces rencontres avec les arbres en devenir.

Découvrir un arbre aussi fragilement accroché à sa motte, et apprendre les gestes nécessaires à sa prise en terre n’est pas non plus une rencontre anodine. Le préserver des champignons installés dans la paille qui conservait l’humidité du sol fait partie des quelques simples et essentielles notions que j’ai découvertes au cours de cette journée.

Je pense ainsi avoir été un peu transformé par toutes ces rencontres.

messages de quelques planteurs de la mini forêt dense sur le campus de Beaulieu le 28/10/2021

 

 


Une réponse sur “expérience de plantation d’une mini forêt dense”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.