paillage de betterave à la laisse de mer

beta_laisse_large
betteraves maritimes au mois de décembre dans la laisse des hautes mers de l’estuaire du Blavet à Kerhervy/Lanester
beta_Kerhervy_20141227
betterave maritime

dans le milieu naturel la betterave est maritime, et s’installe sur les hauts d’estrans, là où la mer laisse des dépôts divers d’algues et de débris végétaux, qui constituent à la fois un paillage naturel et une source d’éléments nutritifs du fait de la dégradation réalisée par les crustacés qui abondent sur ces niveaux, puces de mers et gamarres, et consomment les débris végétaux

deux pistes de développement agro-écologique peuvent être suggérées par ces observations :

  • un paillage serait-il un bon moyen de favoriser le développement de la betterave sucrière vis à vis des concurrentes dans les premiers stades de développement et limiter ainsi les passages de la bineuse ?
  • ce paillage, en se dégradant, pourrait-il fournir les éléments nutritifs nécessaires au développement de la betterave ?